«Gaule Save the Queen»: le documentaire décalé d’Antoine de Caunes sur le Brexit

Antoine de Caunes en compagnie de la plus grande collectionneuse d’objets royaux, Margaret.
Antoine de Caunes en compagnie de la plus grande collectionneuse d’objets royaux, Margaret. - Be tv.

Le temps d’un épisode, la Gaule d’Antoine devient «Gaule Save the Queen». Habitué à sillonner les régions françaises pour en rencontrer les personnages les plus décalés, Antoine de Caunes a cette fois traversé la Manche pour un pèlerinage d’excentricité. Un peu comme un ami venu soutenir un membre d’un couple en plein divorce. «A cause ou grâce au Brexit, on a décidé de faire une pause pour faire une émission avec nos amis anglais, avec lesquels j’entretiens une relation étroite depuis de nombreuses années, pour leur dire qu’ils n’étaient pas seuls et qu’on pensait très fort à eux.» Sa relation étroite avec les Anglais avait débuté sur la BBC, lorsqu’il animait, avec un accent français forcé, une émission qui portait si bien son nom: «Eurotrash», où tout était permis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct