Affaire Mawda: l’extradition du chauffeur encore reportée

Des traces ADN sur le volant et le levier de vitesse ont permis aux enquêteurs de sortir un profil, un Irakien de 25 ans, suspecté d’être le chauffeur de la camionnette.
Des traces ADN sur le volant et le levier de vitesse ont permis aux enquêteurs de sortir un profil, un Irakien de 25 ans, suspecté d’être le chauffeur de la camionnette. - AVPRESS

En juillet 2018, la police britannique a identifié et arrêté, sur son sol, le ressortissant irakien de 25 an, soupçonné par la justice belge d’avoir été le chauffeur de la camionnette dans laquelle, au cours de la funeste nuit du 17 mai 2018, Mawda (2 ans) a été tuée par une balle policière. Le parquet fédéral a rapidement demandé son extradition. Cela fait aujourd’hui près de huit mois que le chauffeur présumé est retenu en Grande-Bretagne. Et ce n’est pas fini…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct