Le Rwanda meurt, l’ONU laisse 270 hommes

Les Casques Bleus face à la population. © Roger Milutin
Les Casques Bleus face à la population. © Roger Milutin

(article paru le 23 et 24 avril 1994)

Cette fois, les Rwandais restent bel et bien livrés à eux-mêmes. Incapable de faire face à la vague de violence qui sévit depuis deux semaines au Rwanda, l’ONU a finalement décidé de réduire sa mission à une présence quasi symbolique, moins de 300 hommes. Jeudi soir, le Conseil de sécurité a donné son feu vert au maintien d’un « petit groupe » – 270 hommes exactement, sur 2500- de la Mission de l’ONU pour l’assistance au Rwanda (Minuar).

Il agira notamment comme « intermédiaire » entre les forces gouvernementales et les rebelles du Front patriotique rwandais (FPR) pour tenter de favoriser un cessez-le-feu. Ce samedi d’ailleurs, des négociations entre belligérants sont prévues à Arusha en Tanzanie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct