Fuck CCI

En Île-de-France et à Marseille, de nombreuses écoles sont exposées à une forte pollution au dioxyde de carbone, dénoncent jeudi Greenpeace et l’association Respire, qui réclament des mesures fortes pour réduire le trafic routier aux abords des établissements scolaires.

Les associations se sont basées sur les données des organismes de surveillance de l’air, AtmoSud pour Marseille et Airparif pour l’Ile-de-France. Elles les ont superposés avec les cartes des crèches, écoles maternelles, primaires -plus les collèges et les lycées pour l’Ile-de-France-, afin de mesurer la qualité de l’air aux abords de ces établissements.

À Marseille, 25% des écoles et crèches sont situées dans des zones fortement polluées, où les concentrations de dioxyde d’azote (NO2), principalement issu des véhicules diesel, dépassent les normes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct