La bêtise a beaucoup d’avenir dans les stades

Les supporters parisiens ont justement rappelé que les Marseillais étaient des « rats », des « pédés » et des « enculés »...
Les supporters parisiens ont justement rappelé que les Marseillais étaient des « rats », des « pédés » et des « enculés »... - EPA

Faut-il pénaliser les clubs de football quand des tribunes fusent des chants homophobes ou aux relents racistes ? En France, des sanctions sont théoriquement possibles mais très peu appliquées et des acteurs plaident aussi pour le dialogue et la sensibilisation des supporters.

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a rouvert un vieux débat ce week-end en jugeant « inadmissibles » les chants entendus lors du dernier clasico PSG-OM au Parc des Princes, le 17 mars.

Ce soir-là, une partie des ultras parisiens avait boycotté le premier d’heure du match, pour protester après l’élimination en Ligue des champions contre Manchester United, avant d’arriver dans son parcage. Et d’entonner des refrains assimilant les Marseillais à « des rats », des « pédés » ou des « enculés » n’en étaient que plus audibles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct