Budget: un dérapage attendu de 11,6 milliards

Sophie Wilmès, ministre du Budget, et Charles Michel
: la suédoise prévoyait initialement en 2018 le retour à l’équilibre budgétaire.
Sophie Wilmès, ministre du Budget, et Charles Michel : la suédoise prévoyait initialement en 2018 le retour à l’équilibre budgétaire. - Belga.

Le retour à l’équilibre budgétaire – que la suédoise prévoyait initialement en 2018 – n’est pas pour demain. A politique inchangée, le déficit est voué, selon le Conseil supérieur des Finances, à se creuser à nouveau – et dans les grandes largeurs. La nouvelle législature s’annonce dès lors sous le signe de l’austérité budgétaire.

Ce jeudi matin, le Conseil supérieur des Finances (CSF) a dévoilé ses prévisions budgétaires à l’horizon 2022. Celles-ci doivent servir de base au programme de stabilité 2019-2022 que la Belgique doit transmettre à la Commission européenne à la fin du mois d’avril.

A politique inchangée, le solde budgétaire structurel – celui qui est pris en compte pour définir la trajectoire requise par les règles européennes – se creuserait fortement au cours des prochaines années, pour atteindre 2,3 % du PIB en 2022.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct