Les structures d’accueil des personnes handicapées en quête d’argent complémentaire

Pour subvenir à l’ensemble de ses besoins, l’ASBL  les Coccinelles doit faire preuve d’ingéniosité et trouver des sources de financement alternatif.
Pour subvenir à l’ensemble de ses besoins, l’ASBL les Coccinelles doit faire preuve d’ingéniosité et trouver des sources de financement alternatif. - Michel Tonneau.

Hippothérapie, hydrothérapie, parakaraté, zoothérapie, atelier du bois… Voici quelques-unes des activités et des loisirs mis à la disposition des bénéficiaires de l’ASBL les Coccinelles à Seraing. Cette association a pour spécificité d’accueillir uniquement des infirmes moteurs cérébraux, en d’autres mots, des personnes qui présentent un handicap suite à une lésion cérébrale survenue dans la période périnatale.

«  Je viens ici tous les jours depuis 16 ans, raconte Anne-Françoise, une des bénéficiaires. Je m’occupe avec les activités que j’entreprends, comme la cuisine et la pétanque adaptée, ou encore la zoothérapie. D’ailleurs, ça m’apaise beaucoup. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct