Turquie: «Erdogan a transformé les municipales en référendum»

Recep Tayyip Erdogan - ici, en meeting dans un district d’Istanbul - est omniprésent dans la campagne municipale.
Recep Tayyip Erdogan - ici, en meeting dans un district d’Istanbul - est omniprésent dans la campagne municipale. - AFP.

Depuis Istanbul,

La matinée s’étire doucement sur le marché de Besiktas, en plein centre d’Istanbul. Tefik Güner arrange avec soin son étal de pyjamas et de petites culottes. Le commerçant de 38 ans, qui votera dimanche aux élections municipales, annonce bien volontiers son choix : pour la mairie d’Istanbul et celle de son arrondissement, Bagcilar, ce sera l’AKP, le Parti de la Justice et du Développement de Recep Tayyip Erdogan.

Tefik avait 13 ans lorsque l’actuel président turc est devenu maire d’Istanbul. Depuis qu’il a l’âge de voter, il lui a toujours fait confiance. «  Après son arrivée, Istanbul a changé de visage, assure-t-il. Les coupures d’eau ont cessé, les piles d’ordures ont disparu, les bus municipaux ont été rénovés, avec la clim’ à l’intérieur… Moi, je vote pour ceux qui m’apportent un service.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct