Le PTB devant la Chambre pour récupérer 1,5 million d’euros

Le PTB ne lâche pas l’affaire. Come l’a dit Raoul Hedebouw, le parti exige à présent un vote en séance plénière de la Chambre.
Le PTB ne lâche pas l’affaire. Come l’a dit Raoul Hedebouw, le parti exige à présent un vote en séance plénière de la Chambre. - Belga.

La N-VA et le VLD se sont-ils ligués pour empêcher le PTB de s’étendre en Flandre en lui coupant les vivres ? C’est la conviction de Raoul Hedebouw, porte-parole du parti et député fédéral. Et il est vrai que cette affaire présente quelques éléments troublants. Tout commence mardi après-midi, lorsque la Commission de contrôle des dépenses électorales prive le PTB d’une dotation de 1,5 million d’euros due, estime le parti, pour les voix néerlandophones recueillies aux élections de 2014. Chaque parti bénéficie en effet d’une dotation forfaitaire, mais une dotation variable peut lui être accordée en complément pour les voix obtenues, dans ce cas-ci, dans l’autre Communauté. Le PTB estimait pouvoir y prétendre, parce qu’il est une formation nationale, présente sur tout le territoire, et qu’il a obtenu des voix en Flandre.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct