Ce qu’il pense des Playoffs 1…

Avant de devenir entraîneur, Michel Preud’homme a été dirigeant, ce qui l’a amené à plancher sur le format de la compétition. « On avait cherché une manière de faire vivre le championnat, de générer une attractivité. Les Playoffs 1 y ont aidé. Moi, je trouve que c’est une période énorme… » Pourtant, Bruges et le Standard, ses deux derniers clubs, ne sont pas favorables à la formule. « L’intérêt du club est primordial par rapport à ce que je pense. Il y a une certaine forme d’injustice quand on divise les points mais le calcul avait été fait en sachant que ça allait bénéficier à l’un une année et peut-être à un autre l’autre année. Est-ce complètement juste ? C’est difficile à dire, mais les playoffs en eux-mêmes sont très beaux à jouer, avec un engouement énorme. C’est comme les éliminatoires de la Coupe du monde et la Coupe du monde, ce n’est pas la même chose. » Un bémol toutefois : « Ces playoffs sont impossibles à jouer pour un club toujours en lice sur la scène européenne. Je l’ai vécu et ça m’a coûté un titre avec Bruges.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct