Brexit: à la place de «l’Independance day», l’éternel recommencement

En dépit de sa promesse de démissionner prochainement, Theresa May n’a pas réussi à créer un mouvement d’adhésion unanime à l’accord sur le retrait de l’UE.
En dépit de sa promesse de démissionner prochainement, Theresa May n’a pas réussi à créer un mouvement d’adhésion unanime à l’accord sur le retrait de l’UE. - AFP.

Depuis Londres,

La date tant attendue par les uns et tant redoutée par les autres, le 29 mars 2019, est arrivée. Ce n’est pas l’« Independence day » dont rêvaient les Brexiters. C’est l’éternel recommencement… À la Chambre des Communes, Theresa May s’apprête à soumettre pour la troisième fois l’accord sur le retrait de l’Union européenne aux députés et risque de subir un troisième camouflet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct