Le Nutri-Score, ange ou démon?

Le Nutri-Score, ange ou démon?

Il était déjà là, un peu caché dans les rayons des supermarchés, mais de plus en plus visible, y compris dans les publicités des distributeurs qui ont choisi d’emblée d’en faire un argument de vente : le Nutri-Score est arrivé. Compliqué dans son élaboration, simple dans son utilisation : chaque aliment est noté de A (vert) à E (rouge) selon ses qualités nutritionnelles. Davantage il compte de fibres, de protéines, de fruits, de légumes, de légumineuses et de noix, davantage il monte au paradis du A. Davantage il recourt aux graisses saturées, aux sucres et au sel, faisant grimper les calories, davantage, il descend au fond du classement et l’enfer du E. Pour le consommateur, il est simple de favoriser les produits bien notés ou de limiter l’usage des moins bien cotés, la philosophie des créateurs du score n’étant pas de bannir les éléments, mais de nous aider à leur donner leur vraie place dans l’offre alimentaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct