Rwanda: comment le colonisateur belge a défait la tresse de la nation

Charles Michel accueillant le président Kagame, le 4 juin dernier à Bruxelles
: une relation bilatérale qui reste marquée par le poids de l’histoire et le bilan colonial.
Charles Michel accueillant le président Kagame, le 4 juin dernier à Bruxelles : une relation bilatérale qui reste marquée par le poids de l’histoire et le bilan colonial. - Belga.

C’est en 1916 que la Belgique se voit attribuer par la Société des Nations le mandat de cette ancienne colonie allemande. Si le colonisateur allemand avait respecté la monarchie rwandaise et pratiqué une sorte de gouvernement indirect dans un pays où les clivages étaient régionaux et n’opposaient guère les Hutus, les Tutsis et les Twa, les Belges s’emploient à transformer, à homogénéiser les structures sociales mouvantes. Administrateurs et missionnaires suivent le conseil du cardinal Lavigerie, qui recommande de « miser sur les Tutsis », qualifiés de « plus aptes au commandement » et que les Allemands considéraient déjà comme une « race supérieure » venue d’Abyssinie.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct