Le vrai du faux: après New Look et Coolcat, il faut s’attendre à d’autres faillites

Coolcat a introduit une demande de faillite devant le tribunal de l’entreprise de Bruxelles. 163 emplois sont concernés.
Coolcat a introduit une demande de faillite devant le tribunal de l’entreprise de Bruxelles. 163 emplois sont concernés. - Belga

On ne donnait pas cher des magasins belges de la chaîne de vêtements Coolcat depuis que la maison-mère néerlandaise avait été déclarée en faillite par le tribunal d’Utrecht au mois de mars dernier. Ce que les 163 travailleurs redoutaient est donc arrivé ce mardi : la filiale belge a elle-même introduit une demande de faillite devant le tribunal de l’entreprise de Bruxelles. Dans l’attente de la décision, les magasins ont baissé le volet. Une faillite qu’on ne peut s’empêcher de rapprocher d’une autre, survenue au mois de janvier celle-là : celle de l’enseigne de prêt-à-porter New Look, qui a laissé 110 travailleurs sur le carreau en fermant les six derniers magasins qu’elle comptait dans notre pays.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct