Ce que la SNCB demande au prochain gouvernement

Pour l’avenir, et si possible avec la bénédiction du prochain gouvernement, la SNCB lance cinq engagements fermes. La ponctualité en fait partie.
Pour l’avenir, et si possible avec la bénédiction du prochain gouvernement, la SNCB lance cinq engagements fermes. La ponctualité en fait partie. - Pierre-Yves Thienpont.

C’est de saison, à l’approche des élections, les entreprises (para)publiques et les grands corps constitués dressent la liste de leurs priorités à l’adresse du futur gouvernement, quels que soient les résultats du scrutin et sa composition. Pour la SNCB, le destinataire final est donc le prochain exécutif fédéral. Pour faire connaître ses désirs, ses priorités, ses espoirs, elle vient de publier un mémorandum à l’adresse, large, du monde politique, économique et de ses partenaires de mobilité.

Sans surprise, on retrouve dans ces priorités ferroviaires, les grands principes de la stratégie actuelle de l’opérateur des chemins de fer. Avec quelques brins d’opportunisme ou de méthode Coué en ce qui concerne la ponctualité ou l’augmentation du nombre de trains…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct