Bruxelles: pourquoi le projet Neo est remis en cause

Bruxelles: pourquoi le projet Neo est remis en cause
Pierre-Yves Thienpont

Nous tirons la sonnette d’alarme. Il est encore temps d’éviter la gabegie financière et l’aberration économique qui se profilent avec le projet Neo 2. » C’est la conclusion d’une lourde charge contre le centre de conventions projeté sur le plateau du Heysel. Il est signé des principaux organisateurs de Foires et Salons au Heysel et adressé au bourgmestre de la Ville de Bruxelles (voir ci-dessous). A eux six – Batibouw, Salon de l’auto, Agribex, Seafood, Labelexpo, Busworld – ils pèsent un million de visiteurs par an.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct