En Wallonie, le pollueur n’est pas toujours bon payeur

La Spaque dépollue, mais les propriétaires des sites rechignent à payer. © Belga.
La Spaque dépollue, mais les propriétaires des sites rechignent à payer. © Belga.

La Cour des comptes a publié ce vendredi un rapport critique sur le financement de la Spaque, l’organisme pararégional wallon chargé de la réhabilitation des décharges et des friches industrielles polluées ainsi que de la gestion de tout sol contaminé. Cet organisme public a été créé en 1991 et ses missions se sont élargies au fur et à mesure que la Wallonie progressait dans sa mutation économique.

L’organisme de contrôle épingle la complexité des modes de financement de l’opérateur régional et le peu de clarté budgétaire de certaines opérations d’assainissement. La Cour relève aussi que « certaines dépenses de fonctionnement ne respectent pas la réglementation en matière de marchés publics » et souligne « le manque de transparence budgétaire de certaines augmentations de capital par voie d’apports d’actifs appartenant à la Région. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct