Ali Sabri, en Belgique depuis 5 ans

Ali Sabri a eu le temps de s’acclimater à la Belgique depuis son arrivée en 2015. Dans un très bon français, il s’exprime avec lucidité sur son parcours tumultueux. Passionné par le dessin depuis ses six ans, il réalise sa toute première esquisse sur une feuille à rouler. Tristement prémonitoire, parce qu’il s’agit d’un bateau. Il découvre la peinture à l’huile durant son adolescence et décide alors de faire de l’art son métier.

Il y a cinq ans, il se retrouve contraint et forcé de fuir son Irak natal à l’âge de 20 ans en raison de la guerre. Il emprunte la route en direction de l’Europe que bon nombre de réfugiés ont dû emprunter. Après avoir traversé les affres des camps de réfugiés et des traversées sur embarcation de fortune, il atterrit en Belgique. Il apprend rapidement le français et lance avec un ami des ateliers autour de la peinture.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct