La «curieuse» intervention américaine dans l’affaire des visas humanitaires

L’ex-secrétaire d’État voit dans les informations du Belang «
une fuite
» intentionnelle.
L’ex-secrétaire d’État voit dans les informations du Belang « une fuite » intentionnelle. - BELGA .

Et soudain, Trump débarque dans le dossier des visas humanitaires… Ou, plus exactement, l’ambassade américaine de Belgique.

Samedi, Het Belang van Limburg nous apprenait que la représentation étasunienne avait fait parvenir au gouvernement du royaume une question relative à l’affaire qui embarrasse l’ancienne gestion du secrétariat d’État à l’Asile et à la Migration, dont le chef était Theo Francken (N-VA).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct