Nikiforov en bronze en Turquie mais trahi par sa ceinture

@IJF
@IJF

Il en a profité pour prendre sa revanche, en finale pour la troisième place, sur le Brésilien Goncalves qui l’avait sorti dès le premier tour au Grand Chelem de Ekaterimbourg (Russie) il y a 21 jours.

Le Schaerbeekois a failli livrer un bulletin parfait en signant ses quatre succès par ippon. Restera la pilule, amère, à digérer de sa demi-finale perdue sur disqualification… pour un kimono pas assez serré aux yeux de l’arbitre (une des nouvelles règles absurdes) ! L’arbitre a fait trois fois la remarque à Toma lui infligeant au passage deux pénalités pour manque de combativité. La troisième, évidemment sévère et subjective, a été fatale…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct