Basket: Ostende n’a pas découragé Charleroi

Le Spirou Libert (en rouge) au duel avec l’Ostendais Desiron. @Belga
Le Spirou Libert (en rouge) au duel avec l’Ostendais Desiron. @Belga

«  La plus grosse défaite, c’est l’absence de public. » De retour en Belgique depuis qu’il a repris les rênes de Charleroi, le coach Bavcevic ne comprend pas pourquoi la Ligue ne suscite plus l’engouement du début du millénaire. « Ce Clasico entre deux équipes de niveau européen méritait beaucoup plus d’assistance. »

Il a raison. Le mal est profond. Peu importe la qualité, le basket belge ne parvient plus qu’exceptionnellement à remplir ses salles. Mais en fin communicateur, le stratège croate tente aussi de dévier la portée de la défaite des Spirou, qui ont perdu à la côte le bénéfice de leur succès de jeudi, le seul en six confrontations cette saison face au champion. Et partant, leur dernier espoir raisonnable de le rattraper à la deuxième place, synonyme d’avantage du terrain jusqu’en demi-finales des playoffs. Le Top 2 était l’un des objectifs de Charleroi, qui avait même assorti ses contrats de primes pour s’y maintenir toute la saison.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct