Université : uniformité ou diversité ?

Université : uniformité ou diversité ?

À la mémoire de Paul Lecharlier, professeur passionné et passionnant.

Si j’ai toujours adoré enseigner, j’ai toujours détesté faire passer des examens – et plus encore les corriger. Il paraît que dans les yeshivas, les écoles religieuses juives, les étudiants ne passent jamais d’examens ; s’ils sont là, c’est parce qu’ils ont envie d’apprendre, une envie si forte que le principe même d’une évaluation serait une absurdité. Je ne suis pas religieux et je crois qu’il y a des choses plus essentielles à apprendre que les commentaires sacrés ; pourquoi ne pourrait-on pas considérer que la première motivation de nos étudiants serait cette soif d’apprendre, et qu’elle serait assez forte pour rendre inutile tout système d’évaluation ?

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct