Après l’échec au Tour des Flandres, Deceuninck ira sans favori à Paris-Roubaix

Kasper Asgreen. @Belga
Kasper Asgreen. @Belga

L’insolence n’appartient pas au vocabulaire de l’équipe Deceuninck-Quick Step, faiblesse qu’il serait commode de partager compte tenu des états de service exceptionnels de cette formation depuis le début de la saison. Sans cesse dans le contrôle et le rappel, l’équipe belge évite de toiser la concurrence et se pose les questions nécessaires dans la jovialité mais également dans la difficulté. Au lendemain du Tour des Flandres, il serait ainsi commode de citer la formation de Patrick Lefevere parmi les déceptions de la récréation flandrienne, alors que la deuxième place du Danois Kasper Asgreen ferait le bonheur de la moitié des équipes WorldTour réunies.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct