Grand format – La réussite aux exams peut se faire sans prof particulier grassement payé

« Je ne vais pas vous apprendre  à écrire, mais à réussir cette dictée », c’est ce qui a convaincu Mathieu,  que le tutorat proposé par Nicolas était ce dont il avait besoin. Ils sont tous les deux professeurs aujourd’hui.
« Je ne vais pas vous apprendre à écrire, mais à réussir cette dictée », c’est ce qui a convaincu Mathieu, que le tutorat proposé par Nicolas était ce dont il avait besoin. Ils sont tous les deux professeurs aujourd’hui. - Dominique Duchesnes.

Sans soutien, Mathieu Debande ne serait probablement pas professeur de sciences humaines aujourd’hui. Dyslexique léger, il a échoué plusieurs fois à l’épreuve de « Maîtrise de la langue française », examen réputé difficile et rarement validé du premier coup. « Je sais très bien écrire dans la vie de tous les jours », explique-t-il. « Mais cette épreuve, qui a la forme d’une grande dictée bourrée de pièges de plus de deux pages, est indispensable à l’obtention du diplôme… De quoi en décourager plus d’un. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct