Des formations «zéro faute» dans les entreprises

Aujourd’hui, énormément d’échanges avec les clients se font par mail. Une faute d’orthographe est donc plutôt malvenue.
Aujourd’hui, énormément d’échanges avec les clients se font par mail. Une faute d’orthographe est donc plutôt malvenue. - Bruno Dalimonte.

Rappelez, c’est avec un “L,” ou avec deux ? » La question taraude souvent Sabine (prénom d’emprunt) salariée dans une entreprise d’assurances automobile en région bruxelloise. « Je passe énormément de temps au téléphone, explique cette jeune femme, employée depuis six ans. À la suite de chaque échange téléphonique avec nos clients, nous devons rédiger une fiche qui résume leurs demandes. Une fiche que nous devons ensuite envoyer, par courriel, au client et à nos supérieurs. Il faut aller vite : on prend rarement le temps de relire. Pourtant, une grosse faute de français là-dedans, ça ne fait vraiment pas bonne impression… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct