Elections en Israël: aucun espoir pour les Palestiniens

Netanyahou a lancé un dernier pavé dans la mare le 6 avril en annonçant avec fracas qu’il entamerait un processus d’annexion de la Cisjordanie occupée s’il était reconduit à son poste de Premier ministre.
Netanyahou a lancé un dernier pavé dans la mare le 6 avril en annonçant avec fracas qu’il entamerait un processus d’annexion de la Cisjordanie occupée s’il était reconduit à son poste de Premier ministre. - Mehdi Chebil/Photo News

Le résultat des élections israéliennes, c’est une tradition, reste très difficile à prévoir. Ce mardi 9 avril, une fois encore, les observateurs se perdent en supputations quant aux performances des nombreux partis en lice. Une chose, toutefois, semble sûre : que le Likoud du très nationaliste Benyamin Netanyahou, Premier ministre depuis 2009, arrive en tête ou qu’il soit – sans doute alors de très peu – devancé par l’alliance du centre dirigée par l’ex-général Benny Gantz, la Knesset, le Parlement israélien, demeurera dominée par la droite, l’extrême droite et les religieux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct