Au Rwanda, des civils belges aussi ont été victimes de la propagande génocidaire

Au Rwanda, des civils belges aussi ont été victimes de la propagande génocidaire
AFP.

Céline Bucyana avait 23 ans quand sa famille a été décimée. La Bruxelloise Claire Beckers, son époux rwandais Isaïe Bucyana et leur fille de 20 ans, Katia, ont été assassinés en avril 1994 à Kigali alors qu’ils tentaient de rejoindre l’ambassade pour échapper aux génocidaires. Céline et son frère sont les seuls membres de la famille à avoir survécu. Lui parce qu’il combattait pour le Front patriotique rwandais (FPR), elle parce qu’elle suivait des études à Louvain-La-Neuve.

Avant d’être tués alors qu’ils montaient dans un véhicule, les parents de Céline avaient imploré des soldats de l’ONU en poste à quelques centaines de mètres de là de les protéger. Mais ces derniers avaient reçu l’ordre de ne pas bouger, relate Céline Bucyana.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct