Pour le FMI, la zone euro est le maillon faible de l’économie mondiale

Pour le FMI, la zone euro est le maillon faible de l’économie mondiale
Reuters

Il y a un an, la zone euro se félicitait d’avoir (enfin) renoué avec un taux de croissance un peu décent, à tout le moins supérieur à 2 %. Au fur et à mesure des trimestres – et des révisions à la baisse des prévisions – il a bien fallu se rendre à l’évidence : la reprise, manifeste en 2017, a fait long feu.

C’est ce que confirment les dernières Perspectives de l’économie mondiale dévoilées ce mardi par le Fonds monétaire international (FMI).

Sans doute le ralentissement est-il généralisé – « synchronisé », comme dit le FMI – puisqu’il affecte toutes les régions du monde, y compris la Chine et les États-Unis. Sans doute faut-il insister sur la situation économique difficile que traversent quelques économies émergentes, à l’exemple de la Turquie ou de l’Argentine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct