Italie: un aéroport boudé par Ryanair et c’est toute la ville qui est dévastée

Italie: un aéroport boudé par Ryanair et c’est toute la ville qui est dévastée
Martin Moxter.

Un chien errant se promène seul sur le parking situé devant l’entrée de l’aéroport. Il y a encore quelques mois, Spillo, comme le surnomme affectueusement un chauffeur de taxi, aurait à peine eu la place pour passer, car toute l’esplanade était remplie de voitures. Aujourd’hui, en revanche, il peut gambader tranquillement dans le vide absolu.

Le grand vide de l’aéroport abandonné de Trapani-Birgi  : l’aérogare qui rend hommage à Vincenzo Florio et qui, comme les grandes familles nobles et industrielles du XIXe siècle, est tombée en disgrâce après une période glorieuse. Dans la zone des départs, le tableau affiche seulement trois vols : deux de la compagnie Alitalia à destination de Rome et Milan et un autre de la compagnie danoise DAT à destination de Pantelleria.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct