Philippe Gilbert, un monument du sport

©Belga
©Belga

Le sport cycliste entretient un vocabulaire endémique et c’est d’autant plus vrai pour les observateurs de la presse écrite, parfois et même souvent sublimés par la performance ou la beauté de la course qu’ils en oublient leurs fondamentaux. Par exemple, parler des cinq « monuments », qui pourraient correspondre aux merveilles du monde, n’existe qu’en vélo et il est donc bon de rappeler que cette appellation d’origine contrôlée concerne cinq classiques du calendrier : Milan-Sanremo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie. Depuis le 14 avril 2019, il ne manque au palmarès de Philippe Gilbert que la course la plus abordable pour lui, par rapport à la palette maintes fois explorée de son talent, la Primavera.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct