Libye: reconnaître ses erreurs

La population libyenne, en particulier celle de Tripoli, n’en peut plus de compter chaque jour ses morts à cause des combats pour prendre le contrôle de leur ville...
La population libyenne, en particulier celle de Tripoli, n’en peut plus de compter chaque jour ses morts à cause des combats pour prendre le contrôle de leur ville... - Ahmed Jadallah/Reuters.

Deux cents morts à Tripoli en deux jours. Deux cents morts de plus. S’ajoutant à des milliers d’autres. La tragédie libyenne se poursuit. Hier, des milices claniques ou tribales s’entre-tuaient, puis les islamistes radicaux de Benghazi affrontèrent des islamistes modérés. Daesh, soudain, surgit et s’empara des champs pétroliers. Une assemblée élue s’opposa à une autre assemblée élue qui dut un temps se réfugier sur un navire. Pour tenter de sortir de cette impasse des deux pouvoirs, la communauté internationale en adouba un troisième. Mais les deux autres se maintenant, on se retrouva avec trois pouvoirs rivaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct