Vive les grandes complications

Maîtriser les grandes complications n’est pas un exercice à la portée de toutes les Maisons. Quelques-unes seulement peuvent rivaliser en proposant des pièces exceptionnelles, très attendues par les collectionneurs. Comme chaque année à Bâle, tous les regards étaient tournés vers Patek Philippe dont la montre-bracelet la plus compliquée marie exploit et élégance dans une nouvelle version en or gris.

Elle est dotée de deux cadrans bleu opalin au recto et au verso. Parmi les 20 complications figurent cinq fonctions sonores, dont deux exclusivités mondiales brevetées : une alarme sonnant l’heure programmée et une répétition de la date sonnant le quantième à volonté. On oublie délibérément de parler de prix pour une pièce qui n’en a pas. Son développement, la fabrication puis l’assemblage de plusieurs centaines de pièces nécessitent un travail de titan.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct