Algérie: la traque des avoirs du clan Bouteflika commence en Suisse

Les séquelles de la période Bouteflika ne se résorberont pas de sitôt.
Les séquelles de la période Bouteflika ne se résorberont pas de sitôt. - Reuters

Alors que les caciques du régime s’accrochent au pouvoir, la traque aux « avoirs du peuple algérien détournés illicitement par le clan Bouteflika » a commencé. L’avocat fribourgeois d’origine algérienne Lachemi Belhocine vient d’entamer des démarches auprès de la Chancellerie fédérale pour obtenir le blocage des comptes enregistrés auprès de banques suisses.

D’autres plaintes devraient suivre, toujours en Suisse mais aussi à l’étranger. « Je ne suis que le maillon d’une chaîne. En France, au Canada et en Espagne, d’autres actions vont être également menées pour identifier les biens acquis par les membres du clan au pouvoir avec l’argent volé au peuple algérien », explique l’avocat.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct