Emmanuel Macron décrète une pause politique

Une allocution solennelle de six minutes. Emmanuel Macron, qui aurait dû s’adresser à la nation la veille pour tirer les enseignements du grand débat, s’est invité à la télévision au lendemain de l’incendie. Non pas pour évoquer les gilets jaunes mais pour décréter une pause. « Je reviendrai vers vous dans les prochains jours comme je m’y étais engagé pour que nous puissions agir collectivement. Mais ce n’est pas le temps aujourd’hui. Demain la politique et ses tumultes reprendront leurs droits mais le moment n’est pas encore venu ». Le président a préféré mettre en avant l’union nationale qui a prévalu depuis l’incendie. Il a cité « les pompiers qui ont combattu au péril de leur vie, les policiers et les soignants qui étaient là, les Parisiens qui se sont réconfortés, les Français qui ont tremblé et les étrangers qui ont pleuré. » « Chacun à sa place ». Dans une métaphore évidente avec son mandat, il a promis que la France se relèverait de ses épreuves. « Nous sommes un peuple de bâtisseurs ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct