L’heure de gloire de Victor Campenaerts

©News
©News

Seul un mauvais jour, un fichu « off day » que redoute et traverse chaque athlète dans sa carrière, pouvait le détourner de son objectif. D’un but obsessionnel qu’il s’était fixé depuis plusieurs mois. Mais, Victor Campenaerts avait parfaitement dormi. Il est apparu au cœur du Velodromo Bicentenario les traits détendus, presque le cœur léger, comme s’il savait qu’il ne pourrait de toute façon nourrir aucun regret, après avoir touché la perfection dans sa préparation. Au bout d’un échauffement méticuleux, rituel, il a vite senti que ce 16 avril 2019 serait une journée inoubliable de son existence.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct