«Le point d’orgue de ma carrière»

«Le point d’orgue de ma carrière»
Photo News

Quelques tours de vélodrome pour décélérer, s’asseoir pour retirer son casque et s’éponger le visage, Victor Campenaerts gardait un ton étonnamment posé eu égard à l’effort fourni et l’exploit réalisé. « C’est fantastique », admettait-il. « Il s’agit du point d’orgue de ma carrière et je pense bien que cela le restera pour toujours. Voir mon nom figurer dans une liste avec tous les plus grands noms de l’histoire du cyclisme, je suis super heureux d’avoir franchi cette barrière mythique des 55 kilomètres dans l’heure ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct