Au MR: «On ne met pas la charrue avant les bœufs»

Les partis ne seront pas impréparés, mais ils ne préparent pas pour autant les négociations post-électorales comme les verts. Au MR, on calibre : « Nous ne mettons pas la charrue avant les bœufs. A ce stade, le parti, c’est un groupe de candidats avant tout, pas un groupe de négociateurs ». Reste que les bleus n’ont pas moins de onze ministres en exercice, ce qui facilite la tâche s’il devait être question de négocier la participation à de nouveaux exécutifs. Au CDH, même chose : « On est en campagne, le reste viendra après, ce n’est pas l’heure ». Au PS itou : « On se concentre sur la campagne, nos programmes sont explicites, et pour les négociations, on verra, en temps voulu ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct