Élections européennes: la méthode Steve Bannon

Pour la gauche en revanche, Steve Bannon est le diable en personne. Ce qui lui convient plutôt.
Pour la gauche en revanche, Steve Bannon est le diable en personne. Ce qui lui convient plutôt. - reuters

Dans six semaines, les 419 millions d’électeurs européens seront appelés aux urnes pour élire leurs 700 députés. Steve Bannon est apparu à Rome comme Jésus à la Conversion de saint Paul dans l’œuvre éponyme du Caravage, exposée à la basilique Santa Maria del Popolo, en plein cœur de la vieille ville. Il lance sa tentative de conversion depuis l’Hôtel de Russie situé juste à côté de la basilique. Son objectif : diriger les électeurs européens vers ce qu’il considère être la bonne voie, et les convertir au populisme. Dans le tableau, saint Paul tombe de cheval sous l’effet de la peur. Quelle sera la réaction des Européens ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct