L’UE furieuse contre les mesures américaines sur Cuba

Comme pour ajouter un peu de sel aux tensions commerciales avec les Européens, les autorités américaines ont confirmé, ce mercredi, leur décision d’autoriser, à partir du 2 mai, des sociétés américaines à poursuivre devant les tribunaux US des entreprises étrangères qui ont des biens à Cuba et font affaire avec La Havane. C’est ce que l’on appelle le chapitre III de la loi Helms-Burton. La Wallonne BDC International (services logistiques), présente depuis 1983 à la Havane, ou AB Inbev, pourraient alors être menacées. Votée en 1996, cette loi était jusqu’alors gelée.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct