Universités: comment le PS et le CDH ont enterré les fusions

Alda Greoli et Jean-Claude Marcourt s’étaient déjà heurtés en décembre à propos du même sujet.
Alda Greoli et Jean-Claude Marcourt s’étaient déjà heurtés en décembre à propos du même sujet. - Photo News

Le dossier a été enterré en toute discrétion, au milieu des vacances de Pâques… La fusion dont rêvaient l’UCLouvain et Saint-Louis ne sera plus scellée durant cette législature. La communication officielle, à l’issue du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, vendredi dernier, pointait comme bouc émissaire le conseil d’Etat. Ses remarques, lourdes, sur le projet de décret rédigé par le cabinet Marcourt en vue d’autoriser le mariage, ne pouvaient être rencontrées ni surtout adoptées lors d’une des deux dernières séances plénières du Parlement francophone… « Mais tout cela a été acté dans le calme et la sérénité, sans claquement de porte », nous assure-t-on. Une allusion à la crise de décembre, lorsqu’un premier blocage sur le dossier avait fait vaciller l’exécutif Demotte – dans l’indifférence générale, démission imminente de la suédoise oblige.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct