Petrucciani à Karlsruhe

<span>Petrucciani</span> à Karlsruhe

Michel Petrucciani au piano, Gary Peacock à la contrebasse, Roy Haynes à la batterie. Le bonheur, non ? C’est enregistré dans la ville allemande le 7 juillet 1988. Et les trois artistes ont la grâce. Des compositions du pianiste, des standards de Gershwin, Duke, Rodgers, Coltrane, et cette osmose complète entre les trois sommets de ce triangle parfait. Petrucciani est à la fois intimiste, lyrique et impétueux. Et il swingue formidablement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct