La double négation du rapport Mueller: Trump ni criminel, ni innocent

Alors que le rapport Mueller était rendu, Trump arrivait à Palm Beach pour le week-end de Pâques.
Alors que le rapport Mueller était rendu, Trump arrivait à Palm Beach pour le week-end de Pâques. - Reuters

Depuis New York

Il existe deux manières d’appréhender le fameux rapport Mueller et ses 448 pages, annexes incluses, lourdement censurées par le procureur général des États-Unis, William Barr.

Ou bien conclure que le procureur spécial n’est pas parvenu à établir la véracité d’une « conjuration criminelle » entre l’équipe de campagne de Donald Trump en 2016 et le gouvernement russe. Pas de quoi dénoncer une collusion, ni une obstruction de la Justice par l’actuel président des États-Unis. « Game Over », comme l’a tweeté le principal intéressé, imitant le ton de « Game of Thrones ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct