Élections 2019 à Charleroi: une campagne très light pour le collège communal

La campagne de certains membres du collège communal sera minimaliste.
La campagne de certains membres du collège communal sera minimaliste. - C.H.

Ni bazookas, ni grenades, ni même couteaux affûtés : à Charleroi, le bourgmestre et ses échevins en campagne s’affichent fleur au fusil. S’ils sont quatre du collège communal à se présenter sur des listes pour les scrutins du 26 mai, aucun n’en attend directement un mandat. Paul Magnette (PS) à l’Europe, Éric Goffart (CDH) au fédéral, Babette Jandrain (PS) et Karim Chaïbaï (PS) suppléants à la Région l’ont dit, et le répètent : même s’ils sont élus ce qui est peu probable pour les trois derniers qui n’occupent pas une place utile, ils ne siégeront pas.

Si ça a le mérite d’être clair, ça change de la précédente mandature marquée par les cumuls, départs et remaniements répétés. Est-ce à dire qu’il n’y a pas d’enjeux dans la première ville de Wallonie ? Certainement pas, ils sont bien présents parmi les élus locaux. Mais seulement en dehors de l’exécutif Magnette.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct