Le prix de l’essence a déjà repris tout ce qu’il avait perdu

C’est comme bien souvent du côté du brut qu’il faut chercher des explications à ces variations de prix.
C’est comme bien souvent du côté du brut qu’il faut chercher des explications à ces variations de prix. - Dominique Rodenbach.

Rappelez-vous, à l’automne dernier, les prix des carburants à la pompe faisaient partie des principaux motifs de colère du mouvement des « gilets jaunes » qui commençait à monter en France, mais aussi – dans une moindre mesure – en Belgique. La preuve : dans notre pays, des barrages fleurissaient aux portes des principaux dépôts pétroliers situés en Wallonie (Feluy, Wandre). Il est vrai que le 9 octobre dernier, l’essence s’affichait à 1,543 euro le litre, le diesel battant lui son record à 1,634 euro/l. Bien trop cher, jugeaient les manifestants, qui demandaient à l’Etat d’intervenir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct