Dans les Alpes, les migrants fuient l’Italie de Salvini

Deux migrants venus de Côte d’Ivoire en route pour le col de l’Echelle. Au risque d’accidents s’ajoutent les menaces de l’extrême droite identitaire. © AFP.
Deux migrants venus de Côte d’Ivoire en route pour le col de l’Echelle. Au risque d’accidents s’ajoutent les menaces de l’extrême droite identitaire. © AFP.

Reportage

Un dernier col à franchir depuis l’Italie. De l’autre côté des montagnes, la France et la vallée de Briançon. A force, Mamadou Sallé commence à connaître les lieux. A trois reprises, il a été arrêté par la police française et reconduit de l’autre côté de la frontière. Mais la quatrième tentative aura été la bonne pour ce Guinéen. En tout, lui et ses compagnons auront mis cinq jours pour franchir le col de Montgenèvre. « J’étais avec deux Sénégalais, on est passé tous les trois. C’était compliqué », confesse timidement le jeune homme originaire de Conakry. « Pour éviter la police, on est passé par la montagne en remontant le long des pistes de ski. Il faisait très froid. A certains moments, j’avais de la neige jusqu’aux cuisses. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct