Les Belges en faveur du désarmement nucléaire

Le choix du gouvernement de remplacer les F-16 par les avions de combat F-35 représenterait également un handicap pour le désarmement nucléaire, selon Samuel Legros.
Le choix du gouvernement de remplacer les F-16 par les avions de combat F-35 représenterait également un handicap pour le désarmement nucléaire, selon Samuel Legros. - D.R.

La population belge serait-elle demandeuse d’une politique plus ambitieuse en matière de désarmement nucléaire ? C’est en tout cas ce que révèle un sondage réalisé par la Coalition belge contre les armes nucléaires auprès d’un échantillon représentatif de 1.006 Belges. Il ressort de cette enquête que 64 % des Belges veulent que notre pays signe le Traité d’interdiction des armes nucléaires de l’ONU, 66 % réclament que les institutions financières belges se retirent de l’industrie nucléaire. 53 % expriment, eux, leur souhait de ne pas voir les F-35 être équipés d’une capacité nucléaire. Enfin, 49 % des Belges s’opposeraient à la présence permanente d’armes nucléaires américaines à la base de Kleine Brogel.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct