Fermetures des centrales: l’ASBL Fin du nucléaire déçue par tous les partis

Aucun parti, à l’exception du PTB, ne plaide clairement pour la fermeture immédiate de certains réacteurs belges.
Aucun parti, à l’exception du PTB, ne plaide clairement pour la fermeture immédiate de certains réacteurs belges. - Photonews

Déception ». C’est sans doute le mot qui résume le mieux l’état d’esprit des membres de l’ASBL Fin du nucléaire après avoir interrogé les différents partis politiques sur leurs intentions en matière d’énergie. Alors que l’échéance électorale approche à grands pas, l’association leur avait adressé trois questions concernant leur action dans ce domaine s’ils devaient entrer dans la future majorité (plus une quatrième sur le Traité d’interdiction des armes nucléaires). En substance, elle leur demandait de se positionner sur la fermeture des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 (dont les cuves présentent des microfissures ou microbulles), sur celle de Tihange 1, Doel 1 et Doel 2 (qui ont dépassé leur durée de vie initiale de trente ans) et, plus globalement, sur l’importance qu’ils donnent au concept de sobriété énergétique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct