André Antoine (CDH): «Le fédéral fait jouer le sale rôle aux communes»

Le président du parlement de Wallonie, ardent défenseur des communes. © René Breny.
Le président du parlement de Wallonie, ardent défenseur des communes. © René Breny. - René Breny.

Par un effet de cascade bien connu, le « tax shift » adopté par le fédéral aura un impact indéniable sur les finances des autres niveaux de pouvoir, à commencer par les régions et les communes. Les unes et les autres perçoivent des additionnels calculés sur l’impôt des personnes physiques (IPP). Si le gouvernement Michel allège la charge fiscale sur les revenus, il impose une cure d’amaigrissement automatique aux recettes régionales et locales.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct