Enseignement: le Segec appelle à un refinancement du libre

Sans vouloir réveiller la guerre scolaire, le Segec appelle à faire respecter le principe constitutionnel d’égalité entre tous les élèves, tous réseaux confondus.
Sans vouloir réveiller la guerre scolaire, le Segec appelle à faire respecter le principe constitutionnel d’égalité entre tous les élèves, tous réseaux confondus. - René Breny.

Une pétition, un site, des fiches explicatives et une vidéo dans laquelle deux élèves de sixième primaire sont assis à un pupitre, dos à un tableau. Ils se présentent : Nathalie, 11 ans, fréquente l’école fondamentale Sainte-Marie. David, également âgé de 11 ans, est inscrit à l’école primaire Le Ruisseau. « Pour l’une, dont l’école appartient à l’enseignement catholique, la Fédération Wallonie-Bruxelles verse 542 euros de subvention de fonctionnement », explique Etienne Michel, directeur général du Secrétariat général de l’enseignement catholique (Segec). « Pour l’autre, l’école est organisée par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) et reçoit… 1.015 euros de dotation. Soit presque le double. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct