Bruxelles en croisade pour sa protection civile

L
L

La réforme de la protection civile, menée sous l’égide de l’ex-ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA), n’a pas fini d’inquiéter les autorités bruxelloises. Selon elles, la réorganisation de ces unités d’intervention d’urgence, notamment formées pour réagir aux incidents dits CBRN-e (soit chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires), mettrait la capitale à nue en cas d’attaque à caractère terroriste ou de catastrophe nucléaire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct